Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil Le projet LMDZ Qui utilise LMDZ ?

Les utilisateurs du modèle LMDZ

Les utilisateurs du modèle LMDZ sur l'année 2019

Nous lançons des enquêtes épisodiquement dans le but d'accroître la reconnaissance de LMDZ, de recenser les utilisations qui sont faites du code LMDZ et d'identifier les utilisateurs du code et leur manière d'utiliser le code.

La première enquête fût menée en 2012 et les résultats sont disponibles ici.

 

Méthodologie

Nous avons identifié pour chaque équipe utilisant LMDZ un interlocuteur qui a accepté de répondre à cette enquête via un questionnaire web. Le résultat nous permet d'établir une carte des utilisateurs de LMDZ sur l'année 2019, ainsi que le mode d'utilisation de LMDZ dans les différentes équipes.

On entend par utilisateur de LMDZ toute personne dont le travail repose en partie sur le modèle, que ce soit pour son développement, son utilisation ou l'analyse de ses résultats ; que ce soit directement ou via l'encadrement d'autres personnes  ou dans le cadre d'un travail d'équipe.
Nous avons exclu les personnels travaillant sur l'analyse des résultats de simulations multi-modèles sans focalisation particulière sur LMDZ (pour ne pas inclure notamment toute la liste de la base de données CMIP5/CMIP6).

 

Résultats

  1. Réponses au questionnaire (pdf) : cette présentation permet d'avoir un aperçu rapide de l'utilisation de LMDZ pour chaque équipe identifiée.
  2. Réponses au questionnaire avec totaux (pdf) : cette vue plus synthétique permet de quantifier les modes d'utilisation de LMDZ. Les totaux représentent chacun un nombre d'équipes, sauf le premier total concernant le nombre d'utilisateurs.

L'implantation géographique des utilisateurs de LMDZ:

Synthèse

Le tableau de la rubrique no 2 ci-dessus permet d'établir une synthèse rapide du mode d'utilisation de LMDZ.

  • 32 équipes identifiées ont répondu au sondage; elles sont de tailles variables : de 1 à 24 utilisateurs (en 2012, 3 équipes dépassaient les 24 utilisateurs) . Elles rassemblent 186 utilisateurs; soit une moyenne de 6 utilisateurs par équipe.
  • Ces équipes se répartissent dans des laboratoires ou organismes :
    • de l'IPSL : 12 équipes
    • en France (hors IPSL) : 7 équipes
    • à l'étranger : 13 équipes
  • Parmi les 186 utilisateurs, 144 font tourner LMDZ pour leur recherche, 92 collaborent avec une personne faisant tourner le modèle, 67 utilisent LMDZ en thèse ou post-doc, 68 contribuent au développement du modèle et 8 l'utillise pour l'enseignement.
    A noter que certaines questions sur l'utilisation ont pu être mal comprises (on pourrait considérer, par exemple, que l'encadrant d'un thésitif aura pu répondre qu'il utilise LMDZ en thèse), il faudra les clarifier pour le prochain questionnaire.
  • Les thèmes étudiés sont nombreux et variés (37 thèmes, 31 thèmes avaient été évoqués en 2012). Les thématiques les plus fréquemment abordées sont  :  l'étude des changements climatiques futurs (18 équipes, elles étaient 12 en 2012), l'étude de la sensibilité climatique (13 équipes, 5 en 2012), la comparaison des résultats du modèle à des données satellites (13 équipes, 8 en 2012), la comparaison des résultats du modèle à des données in situ ou sur site (13 équipes, 10 en 2012), l'étude du climat des régions polaires (12 équipes contre 6 en 2012), l'étude des paléoclimats (10 équipes, 7 en 2012). Par rapport à l'enquête de 2012 ce sont la variabilité tropicale et l'étude du climat en Chine qui semblent moins porteurs. On notera enfin que LMDZ est aussi utilisé dans des études aussi variées que l'impact de la pollution sur la santé, l'étude des poussières météoritiques ou l'impact climatique des forêts.
  • Le modèle est également utilisé par les équipes dans des configurations variées (19 configurations) tant terrestres que planétaires. Parmi celles-ci les plus utilisées sont : la configuration climatique forcée (22 équipes), zoomée (18 équipes), guidée (13 équipes), climatique couplée (12 équipes).
  • 21 équipes utilisent LMDZ couplé à Orchidée, 10 à Nemo, 7 à Inca et à Reprobus.
  • Le travail de développement du modèle se fait en premier lieu sur le couplage à la surface (7 équipes), le transport des traceurs, la couche limite (5 équipes), la convection, les nuages et le rayonnement (4 équipes chacun), les noyaux dynamiques (3 équipes).

 

 

Additif

Les sorties de LMDZ dans sa configuration martienne sont utilisées pour fournir une base de données qui est devenu la référence pour l'étude du climat sur la planète Mars. Plus de 450 équipes, en France et surtout à l'étranger, ont utilisé cette base de données entre juillet 2005 et février 2019.

Ajouter un commentaire

You can add a comment by filling out the form below. Plain text formatting. Comments are moderated.

Enter the word