Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil Développeurs Groupes de travail LMDZ6 Comptes rendus des réunions LMDZ6 Réunion du 9/5/2016

Réunion du 9/5/2016

Diagnostics :
-------------

(Frédéric)
Une nouvelle logistique de diagnostics multi-simulations collaborative
a été mise en place sur ciclad, avec un compte commun frabric,
http://vesg.ipsl.upmc.fr/thredds/fileServer/IPSLFS/fabric/lmdz/MultiSimu/CMIP5to6/ACCUEIL.
html
qui ne demande qu'à être enrichie :
http://vesg.ipsl.upmc.fr/thredds/fileServer/IPSLFS/fabric/lmdz/MultiSimu/HOWTO.html

Des cycles de simulations sont affirmés, avec une période de typiquement
un mois.
5.3 : simulations de l'été 2015
5.4 : début 2016
5.5 : mars 2016
5.6 : à définir très vite


Axes continents :
-----------------
(Frédérique)
à court terme.

1)  Organiser un point sur z0, la hauteur de déplacement et le couplage
      avec la couche limite si possible dans la semaine avec les personnes
      intéressées

2) Introduire les obs de flux latents et sensibles sur continents dans les
      atlas Fichiers originaux sur ciclad /data/cheruy/MTE/
      EnsembleHcor_May12_1982_2011.nc (Sensible) /data/cheruy/MTE/
      EnsembleLEcor_May12_1982_2011_3c.nc (latent) Moyenne saisonnière grille
      LMDZ : •  EnsembleLEcor_May12_1982_2011_3c.lmdz.avg.seas.SI.nc
             • EnsembleHcor_May12_1982_2011.lmdz.SI.seas.nc

3) Sur-estimation de l’évaporation en été. La question est bloquante, peut
      être à l’origine d’un excès de nuages bas et d’une rétroaction
      supplémentaire sur le biais continental. Si rien ne se débloque cote
      ORCHIDEE, envisager d’introduire une résistance à l’évaporation pour
      la prochaine version NPV5.7 , le temps qu’une solution plus élégante
      soit proposée. A discuter avec Agnes.

4) Automatiser les diagnostiques sur sites en face des simulations guidées
      de Lidia (SIRTA, Sahel)

5) Voir si les biais aux hautes latitudes nord ne sont pas liés a des
      ondes planétaires

6) verifier que xios permet de sortir les moyennes mensuelles du min et du
      max du jour et introduire les obs CRU.

7) Introduire les diagnostiques de débits des fleuves dans les Atlas

8) tester lmixmin variable avec l’altitude pour essayer de corriger mieux
      le biais en temperature sans detruire les nuages de bord est.


Axe Variabilite de la convection et precipitations:
----------------------------------------------------
(Marine et Jean-Yves)

1) On est plutot content de la variabilite des precip dans la version 6.
      Dans cette version on va se contenter de retuner.

2) Mettre les nouveaux diagnostics de variabilite des precip sur l'onglet
       AXE2 des multi-atlas en utilisant du html (voir avec Frederic).

3) Introduire des diagnostics d'ENSO pour les simus en mode couple (en
      parler a Eric).

4) Refaire les simus 5.3 5.4 et 5.5 avec le code actuel (en parler a
      Abderrahmane).

5) En vue de la version 7, pour s'attaquer au probleme de l'intermittence
      des precip, faire un test de sensibilite en augmentant partout la
      densite spatiale des poches froides. -> En parler a Abderrahmane et
      lui donner les bons parametres.

6) Pour la version 7: regler le plantage de l'epluchage en B/w2. Ceci
      devrait augmenter la sensibilite de la convection a l'humidite
      tropospherique et augmenter la variabilite.

7) Parallèlement à la transformation de la densite des poches en variable
      pronostique: mettre en oeuvre le splitting (distinction entre les
      couches limites internes et externes aux poches).

8) Re-regarder les simulations sur la fermeture grande échelle, ou en
      refaire d'autres.

9) debugger la version epmax=f(cape) et la tester (Laurent)


Axe nuages / rayonnement :
--------------------------
(Ionela et Frédéric)

1) On revient en arrière sur l'activation de la PDF de distribution
      sous-maille verticale de l'eau (iflag_cloudth_vert), qui était
      défavorable pour les biais de bords Est.

2) Mise en place d'une logistique d'évaluation de métriques radiatives sur
      des masques. cf par exemple :

http://vesg.ipsl.upmc.fr/thredds/fileServer/IPSLFS/fabric/lmdz/MultiSimu/CMIP5to6/METRICS.html

3) Fort biais cress positif vers 60S: qui se retrouvera en couple.
    question Jean-Louis : l'albedo de l'ocean ciel clair change-t-il entre
    avant (ancien code de rayonnement a 2bandes) et maintenant (RRTM, 6
    bandes) ? A priori l'albédo 2 bandes est un regroupement du 6 bandes.

4)  Preparer un nouveau reglage NPv5.60 en tenant compte au mieux
    - des biais de bord Est
    - des biais sur le continent circumpolaire
    - en diminuant fallv pour acroitre les nuages hauts (dans les hautes
      latitudes, les zones de subsidence et sur l'Afrique) et diminuer les
      nuages bas
    - en incluant eventuellement l'effet d'ombre des nuages bas uniquement.
    Le premier test fait par Ionela modifiait TOUS les nuages, ainsi que le
    LW au TOA et les nuages. Les metriques de Frederic suggerent d'utiliser
    l'effet d'ombre sur les nuages bas uniquement.

5) Faire des tests de sensibilité à la taille des gouttes (via les
      relations avec le contenu en aérosols). Activer des diagnostics de
      tailles de gouttes ?

6) Utiliser les flux latents et sensibles d'Alina sur les océans
      tropicaux.

7) Intégrer certains des nouveaux  diagnostics de Abderrahmane sur les
     sorties des simulateurs ISCCP et MISR dans l'analyse multi-simulations
     (Abderrahmane ou Ionela ?)



Axe pôles :
-----------
(Jean-Baptiste)

1) la modification du lmixmin diminue les biais froids aussi sur les
calottes (10m actuellement; 20m dégradait trop les Sc de bord est)

2) Regarder si on peut tuner l'inertie et l'albédo de la neige sur les
calottes pour diminuer les biais; actuellement, inertie de la neige et
glace fixées à 2000 SU, une valeur probablement trop haute (en tout cas
cycle diurne de Tsol bien meilleur quand inertie thermique baissée sur
Dôme C); albédo de 0.77 pas trop mal au vu des obs (merci Étienne
d'avoir vérifié!).

3) Question de Masa : est-ce qu'il n'y aurait pas un effet de relief
pour les biais froids ?

4) LMDz surestime les précipitations sur la côte Antarctique même en
guidé (de 30 à 40% environ) par rapport aux obs CloudSat traîtées pour
Antarctique (cf Palerme et al. 2014); trop d'humidité sur océan ?

5) Travail en cours autour des atlas (quelles sont les observations de
référence disponibles, quels diagnostiques incontournables voulons-nous
ajouter...)

6) Discussions mail sur le futur modèle de neige à adapter dans LMDz sur
le plus long terme (mention de CROCUS, SISVAT, ISBA-ES, ORCHIDEE...)

Ajouter un commentaire

You can add a comment by filling out the form below. Plain text formatting. Comments are moderated.

Enter the word