Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil Développeurs CR de réunions POIHL Compte-rendus PoiHL 2012 10/12/2012

10/12/2012

Rédacteur : Lionel G.
  • Marie-Pierre L. :

Ateliers de modélisation : emploi du temps à discuter. La session Dephy a seulement 8 propositions (à comparer à 6 pour les surfaces continentales et 21 pour l'intrasaisonnier). Logistique de la formation LMDZ en anglais : pas encore de réponse pour la salle de l'UFR, redemander devis pour les pauses et le repas.

  • Catherine R. :

Au moins trois Indiens veulent une lettre rapidement pour leur VISA, pour venir à la formation en anglais. Ils ont prévu de rester quelques jours après pour discuter. Les Allemands veulent prendre leurs billets et demandent les horaires. Il faut fixer le programme. Ionela ne sera pas là, remplacée par Laurent. François L. fera sa présentation en anglais. Un peu de répétition sur le guidage entre Frédéric et Francis mais c'est bien ainsi. 18 ou 19 inscrits (26 en novembre). Éventuellement, Ehouarn pourra faire les travaux dirigés de planétologie. Catherine a trouvé que les gens à la formation de novembre ne nous ont pas beaucoup posé de questions. Une des personnes a demandé un exercice sur le parallélisme. Il manque les énoncés de travaux dirigés de la formation sur le site internet de LMDZ. Aucune des personnes venues à la formation n'aurait fait l'exercice sur les traceurs (?).

Va faire les simulations transpose AMIP à l'IDRIS, pour le projet MJO diabatic processes. A préparé le meeting Megha tropiques : exploitation des sorties sur le site de Darwin des modèles CMIP 5, répartition convectif – stratiforme.

  • Frédéric H. :

147 lignes de moins dans physiq.F en enlevant le bloc ratqs. makegcm marche en compilant une seule fois. A déplacé etat0 et limit dans phylmd, ce qui est plus cohérent. Du coup, phylmd fait appel au filtre. Il faut encore lancer plusieurs fois makegcm si on veut COSP. Jean-Yves se rappelle d'un échec de la compilation 1D avec FCM.

Voulait préparer un phydev en 1D, mais ça ne va pas être immédiat.

install.sh est sous SVN dans le répertoire BOL/script_install, mais pas à jour. On pourrait mettre à jour la version sous SVN, la prendre comme référence, faire un lien vers cette version sur le site de LMDZ et dans http://www.lmd.jussieu.fr/~lmdz/Distrib

  • Ehouarn M. :

Tests du lundi matin : échec avec la révision 1687, parce que le déplacement de etat0 et limit a été fait dans dyn3d et pas dans dyn3dpar. Tests ok avec la révision 1688. Ne teste pas dyn3dmem pour l'instant.

Problème de pvtheta qui est dans la dynamique mais qui fait appel à tetalevel dans phylmd. Personne n'utilise pvtheta puisqu'il est débranché dans la configuration parallèle. pvteta et pducov sont des arguments de l'appel à physiq. pducov n'est pas utilisé dans physiq. Enlever ces arguments ? Mettre un argument tampon pour des échanges de diagnostics ? Les arguments de physiq ne sont pas les mêmes pour les autres planètes. Encapsuler physiq dans un module. Mettre la procédure tetalevel dans phylmd, non utilisée.

Basculer de makegcm à makelmdz.

  • Laurent F. :

Fait du ménage sur Mercure qui disparaît la semaine prochaine. Problème avec la simulation pour le projet MJO, sur Curie, dans l'interface avec Orchidée. Avec les options de débogage, avec la version LMDZ5 AR5, la simulation plante autre part parce que ifort est moins laxiste. Du coup, Laurent repasse à la version tronc. Il faudra peut-être commencer la simulation par un mois avec l'ancienne physique.

Jeudi prochain : comité de pilotage du pôle de modélisation pour la prospective. Chaque groupe doit faire un bilan. Frédéric dit : montée en puissance du projet sur les 4 dernières années ; groupe trop petit ; intérêt des formations et coopérations extérieures. Évolution : dynamique icosahédrique ; développement des thermiques, de la convection, des poches froides, approche stochastique. But : réduction des biais du modèle couplé ; étudier le couplage de la physique aux autres composantes.

  • Abderrahmane I. :

Ménage sur Mercure aussi. Il reste des sorties aux stations à faire. Simulation, compte rdzt001, nouvelle physique avec le déclenchement stochastique de la convection, avec dans fisrt de nouvelles constantes pour la conversion de l'eau liquide en précipitations : passage de -8,5 W à -3,7 W, ce n'est pas mal (on vise -2,5 W).

Veut intégrer les sorties aux niveaux de pression dans le mécanisme général des sorties. On pourrait choisir que tel fichier de sortie sera aux niveaux de pression. Il faudra choisir le nombre maximal de fichiers de sortie. Attention à ne pas recalculer les poids de l'interpolation pour chaque variable. Ionela a déjà fait ça bien dans plevelnew. Se coordonner avec Ionela qui travaille aussi sur cette partie du programme.

  • Jean-Yves G. :

A travaillé sur les aérosols et les précipitations stratiformes. Variabilité excessive en 3D et en 1D pour la concentration de béryllium. Regarder la sensibilité à l'évaporation dans fisrt. A changé l'impaction : pas d'effet. A enlevé l'effet de l'évaporation : plus de béryllium en bas, ok. Voir si on peut contraindre coef eva par TWP ice. Le béryllium qui descend est formé vers 100 hPa et est mis dans les nuages par fisrt. Ce qui se produit surtout dans la période suppressed.

Nicolas a soumis son article.

Ajouter un commentaire

You can add a comment by filling out the form below. Plain text formatting. Comments are moderated.

Enter the word