Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil Développeurs CR de réunions Nouvelle physique 07/02/2011

07/02/2011

CR du point nouvelle physique du 07/02/2011

Ces points auront lieu le mardi en fin de matinée.

Je rappelle l'objectif : avoir une version nouvelle physique définitive en
machine dans 1 mois et demi.

Contenu d'un mail envoyé avant la réunion


Deux grandes étapes.

1. Evaluer NPV2


On a une version NPV2 satisfaisante à pas mal de points de vue (nuages bas,
cycle diurne de la convection dans les configs de Ionela).

Une priorité est donc de valider complètement cette version.
C'est à dire avec un jeu de sources et de physiq.def uniques.
Pour ca, il faut mener au bout les validation Eurocs-cu et Bomex.
Sur ces deux cas, il faut faire des tests avec convection activée (pour valider vraiment NPV2) et désactivée (pour pouvoir faire le lien avec les articles publiés).
Ce serait bien de doubler ca avec Rico.
Il faut ensuite mener à bien le travail sur le cycle diurne.
Pour ca, on peut repartir de NPv0 pour faire le lien avec le papier et il faut aussi regarder NPv2 complet, à la fois en 1D et en 3D.
Là encore, le but n'est pas forcément de retrouver exactement les résultats du papier, mais quelque chose de cohérent dans les grandes lignes.

On a déjà les simulations 3D couplées et forcées à discuter.

2. Choisir les réglages pour NPv3


On appellera la prochaine version figée NPv3 et on lancera les simulations avec.
Objectifs : réduire l'humidité troposphérique sans (trop) réduire les nuages
réduire l'eau précipitable et les précipitations
si possible accélerer la THC ... mais on n'a pas trop d'idées
Pour ca, Toga long et les simulations 3D sur 1 an sont sans doute les approches les plus pertinentes.
On a des modifications possibles du code en test :
- nouvelle fermeture de Nicolas
- faire voir l'environnement des poches aux thermiques.
- ratqs pronostiques.

Les pistes pour réduire l'humidité :
- tester les différentes modifications de Nicolas (dont certaines devraient améliorer les choses en bas).
- remettre des ratqs plus imporants
- tester le ratqs pronostique
- jouer (un peu) avec ptcrit (il semble que de passer de 500 à 250 ait déjà
un impact important).
On a déjà une petite série de tests qu'on devrait pouvoir dépouiller aujourd'hui.

Il faut à chaque fois voir ce que ça donne sur toga et en 3D.
Pour les réglages qui semblent intéressants, il faut refaire tous les cas 1D (eurocs-cu, Bomex, Rico, Eurocs cycle diurne convection profonde) pour vérifier qu'on n'a rien cassé d'important.

Il faudra aussi lancer assez vite un ou deux tests en couplé en parallèle des simulations actuelles.


Des questions


- Est-ce qu'on a des critères indépendants des profils nuageux pour contraindre ep ou ptcrit ?

- Quel poids donne-t-on à la réduction de l'eau précipitable et des précipitations ? Est-ce qu'on a des pistes pour ça ?

- Est-ce qu'on essaie de faire des validations plus systématiques des simulations 3D sur la variabilité ou autres ? (il faudra bien sûr en faire, mais je pense à des choses qui pourraient nous aider à très court terme pour les choix ci-dessus).

- Qu'est-ce qu'on se donne comme plage de réglage pour epmax. Au fil des réglages, on était revenu à 0.995 plutôt que les 0.999 prônées par Camille et Sandrine, mais on doit pouvoir imposer 0.999.
Dans le modèle, en pratique, il y a un jeu à trois entre ratqshaut, epmax et fallv (le facteur sur la vitesse de chute des cristaux de glace).

Ajout suite à la diffusion du mail


Ne pas oublier le Sirta

MJO + distribution journalière des pluies.

- standardiser un peu les résultats (je ne sais plus ce que ca voulait dire mais c'est intéressant).

Ajouter dans les tests de modifs du code la prise en compte de la dépendance à la taille des mailles de Jean-Yves.

Des discussions


Il sort notamment qu'on a un gros problème de contenu en eau de l'atmosphère indépendamment des réglages de la convection ou du schéma de nuages.
Le prw de l'ancienne physique était quasi collé sur les obs SSMI alors que là, on est 20% plus fort.
C'est compréhensible d'un point de vue des paramétrisations :
Toutes choses égales par ailleurs, et au mépris des éventuelles rétroactions, les themiques "redressent" les profils d'humidité dans la couche limite, avec donc une humidité beaucoup plus faible en surface, qui induit une évaporation beaucoup plus grande.

On va donc relancer des simulations avec f_drag_oce=0.5, à la fois en forcé et en couplé.

En cours

Tests de NPv2 sur eurocs_cu et bomex (Marie-Pierre et Catherine)
Tests du cycle diurne sur le cas de Françoise Guichard avec NPv0 et NPv2 (Marie-Pierre, Catherine et Jean-Yves)
Tests rico sur NPv2 avec différents réglages de ratqs (Frédérique)
Tests de la fermeture de Nicolas et les nouveaux ratqs sur toga long et en 3D (Abderrahmane et Ionela)
Tests sur toga de la nouvelle formulation de EP (Ionela et Sandrine).

A faire

(en vrac, pour mémoire)
- Relancer des simulations avec drag_oce=0.5.
3D, couplé, Toga long
- Faire quelques simulations de 7 ans sur SSTs climatiques en créant les séries temporelles diurne.
Au moins AR4 et NPV2.
- Regarder davantage la température. Par exemple dans les latitudes Nord.
- Regarder les profils d'humidité au Sirta.
- Tester la dépendance à la taille des mailles.
- Tester indépendamment les 2 modifications majeures de Nicolas.
- Mettre en place dans le 1D les tests de Derbyshire.
- Mettre en place les cas de Steve Derbyshire, notamment pour regarder le réglage de ptcrit.
- Etendre les tests eurocs_cu et Bomex à différentes options sur ratqs ...

Ajouter un commentaire

You can add a comment by filling out the form below. Plain text formatting. Comments are moderated.

Enter the word